Biographie

Morgane Porcheron née en 1990 à Lyon, vit à Paris et partage son atelier avec d'autres artistes à Montreuil.
Elle débute son cursus artistique par la classe préparatoire des Beaux-Arts de Lyon puis se forme à l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Toulouse où elle obtient son DNAP en 2013. Passant ensuite par un échange à Shanghai dans l’école Offshore de Paul Devautour en 2014, elle décide de terminer son parcours aux Beaux-Arts de Paris où elle obtient son DNSAP en juin 2016.
La jeune artiste plasticienne a fait plusieurs résidences artistiques (comme «Du soir au matin» dans le Loiret et la «Casa Lool» dans le Yucatan, Mexique). Son travail a été exposé dans différents pays (Chine, France, Mexique), notamment au musée du Louvre en 2017, à La Villette pour l'exposition "100% Beaux-arts" à, la galerie Un-spaced et dans le jardin de Diane du château de Fontainebleau durant le Festival d'Histoire de l'Art en 2018.
Elle a également organisé en tant qu’artiste-commissaire aux cotés de Sirine Ammar des projets d'expositions et d'éditions: «Process in-situ» à Doc en 2016, «deplace emplace» au Point Éphémère en 2017 et le projet "Plant Form" à La Fabrique made in Bagnolet et à La Villa Belleville en 2018. Puis, l'exposition When mechanics fail en duo avec Éric Gandit à Arondit en 2018-2019


Je récolte des éléments liés à notre espace environnant, puis j'élabore une archéologie du quotidien. Les fondations de l’habitat, ses strates, les composants dissimulés mais essentiels de l’architecture font partie des formes que j'exploite. Pour cela, j'utilise des processus techniques classiques que je fais basculer par l’utilisation de matériaux bruts : l’aspect final des pièces le révèle. L’usage habituel des matériaux industriels s’y voit détourné. L’élément est-il moulé, taillé ou tout simplement prélevé ? D’où viennent ce détail, cette couleur?

Dans mes compositions, nées de protocoles qui se superposent et d’éléments qui se confrontent, se joue une double tension: l’ambivalence entre l’artisanat et la manufacture, un va-et-vient entre l’intervention de l’homme sur la nature et la constance de celle-ci à reprendre ses droits.

Morgane Porcheron